Trois associés et un anniversaire

Trois associés et un anniversaire

trois associés SKOV anniversaire

Le 27 avril, le cabinet SKOV a soufflé sa 1ère bougie ! A cette occasion, nous avons souhaité partager un bref retour d’expérience sur cette aventure entrepreneuriale et juridique.

Pour cela, nous vous présentons les quatre choix fondateurs que nous avons fait en créant SKOV :

1 – Choisir de s’associer avec des personnes différentes de soi

SKOV c’est avant-toute chose la volonté de trois avocats qui ont le droit public et quelques années de travail en commun. Mais c’est surtout trois personnalités très différentes.

Nous avons choisi de miser autant sur ce qui nous rassemble, que sur ce qui nous sépare. Car c’est la divergence des points de vue et des expériences qui nous permet de changer, d’avancer, mais aussi de rire au quotidien. 

Pour mettre cette conviction à l’épreuve du réel, nous avons même opté pour un bureau partagé (sans fenêtres) les premiers mois de SKOV, afin de s’assurer que nous saurions réellement nous accorder (supporter).

Le résultat ?

Alors même que nous disposons aujourd’hui de trois bureaux, nous avons préféré continuer à travailler ensemble, dans un bureau partagé autour d’une grande table ! 

trois bureaux trois associés SKOV un anniversaire

2 – Chacun son domaine… mais tous en synergie

Cette association, nous l’avons pensée comme un écosystème. Chaque individu doit avoir son utilité spécifique, et son expertise propre.

Nous avions ainsi des domaines d’intervention différents (urbanisme, environnement, commande publique), mais complémentaires.

L’objectif était d’œuvrer ensemble, chacun avec nos compétences, à l’accompagnement de projets liés à la transition écologique.

Le résultat ?

Lors de cette première année, nous avons travaillé à deux ou à trois sur pas moins de 27 projets ou affaires !

Pour en savoir plus sur nos domaines d’expertise, c’est ici 👉 CLIQUEZ ICI

team work trois associés SKOV

3 – Choisir d’être avocat, mais heureux (et presque équilibré !)

On a trop tendance à lire ces derniers temps que conjuguer avocat et bien-être, c’est impossible.

Nous avons décidé de tout mettre en œuvre pour que ce soit possible chez SKOV.

Nous avons pris des mesures très concrètes pour garantir une réelle qualité de vie, en choisissant notamment des locaux accessibles pour tous les trois à pieds. Nous nous sommes également équipés de « swiss ball », une balle ergonomique qui remplace les fauteuils… et permet de se muscler et d’améliorer la concentration !

Le résultat ?

On n’arrêterait d’être avocat pour rien au monde (sauf François, pour une carrière de footballeur à l’OM) !

sport cabinet SKOV

4 – Choisir d’utiliser le numérique, plutôt que de le subir

Avec une associée co-fondatrice d’une legaltech (V pour Verdict), il était inévitable que notre cabinet se construise et se développe avec et grâce au numérique.

Nous avons conçu notre site web avec amour, nous avons organisé des webinaires durant les confinements, nous avons partagés nos avis et nos astuces juridiques sur les réseaux sociaux…

Dans nos consultations, nous avons pris le pli du legal design : schémas, infographies, mindmap…

Le résultat ?

Plus de 1000 abonnés LinkedIn en un an (merci à tous) et un site web sélectionné dans les coups de cœur du Village de la Justice !

Cette première année nous a confirmé que nos choix, s’ils nous ont demandé du courage, du travail et des prises de risques, ont payé… et pas que pour nous …

Nos clients en parlent aussi : CLIQUEZ ICI

Alors merci à tous nos clients et partenaires pour cette première année, et soyez certains, le meilleur reste à venir !

De gauche à droite : Me François Guillaud, Me Rémi Duverneuil, Me Elisabeth Gelot (les trois associés fondateurs de SKOV), Laura Croze et Valentin Vallé

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *